AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Gwennaëlle Simoes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarGwennaëlle Simoes

Nombre de messages : 11
EMPLOIE : Reporter
LIL' PIC :


Me, Myself & I
Me and the others:

MessageSujet: Gwennaëlle Simoes    Lun 16 Mai 2011, 08:43

Gwennaëlle Simoes
feat Zooey Deschanel

☆ Life's not fun without a good scare


© TUMBLR
    NOM: Simoes
    PRÉNOM(S): Gwennaëlle
    SURNOM(S): Gwenn
    ÂGE: 26 ans
    STATUT: Célibataire
    PROFESSION & DÉPARTMENT: Reporter
    [ ] NEW YORKAIS
    [ X ] LONDONIEN

    GROUPES: Work-Olique

PREVIEW
5 THINGS WE'LL USE AGAINST YOU
« I. « Londres? Londres je n'y suis pas pour shopper, flaner le long de la Tamise comme certains le ferais le long de la Seine, romantiquement ou alcoolisée. Je ne suis pas une touriste, je suis ici pour travailler et pour que ça me mène quelque part ! J'ai trouvé ce magazine et... et j'y suis attachée pour la simple et bonne raison que je peux exercer le métier de reporter. Et j'essaie au maximum de capter les instants divers de faits plus ou moins marquant dans la ville de Londres. » II. « Je ne suis pas... terre à terre, j'aime, non en fait j'adore planer à milles lieues au dessus de ce que les autres appelle la réalité, ça m'emporte loin dans des délires complètement abracadabrants, et déconcertants à la fois... » III. « Je suis française, de souche, et même si là bas je ne revendiquais pas ça, aujourd'hui j'aime bien me vanter d'avoir étudié là où Monet a peint ses Nymphéas, là où Molière a noircit des pages pour le Roi Soleil. Ca donne un certain cachet ici à Londres, mais bon... Je devrais éviter de trop me la raconter, à force les gens risquent de m'affubler d'un vieux béret et d'une marinière pour m'être trop vantée. » IV. « Tu vois Londres? Ok mais tu vois les autres petits villages anglais ? Je les déteste ! Non mais sincèrement, qui voudrait vivre dans une maison qui ressemble à celle d'à côté ? En plus remplie de moquette ! Canterburry ou Folkstone c'est... Mais c'est déprimant ! J'ai déjà failli vomir simplement en me baladant dans Bristol. Je ne suis pas fan de l'Angleterre, il n'y a qu'à Londres que je me sens plus ou moins bien, au moins mon appartement ressemble plus à un studio qu'au salon fleuri de votre tante Ellen ! » V. « Mon rêve c'est de visiter en trois ans toutes les capitales possibles, même la capitale de l'Ouzbékistan je veux la voir ! Mon boulot me prend trop de temps et pour le moment de la France à l'Angleterre j'ai pas vu des masses de pays. La Belgique, l'Espagne, bon... C'est pas mal, enfin presque... Mais j'en veux toujours plus. » »

CHAPTER I
I'M MADE OF THIS
    « The first flash, I was sitting in dad’s office, on the green carpet. »

De petits yeux bleus fixés sur son père, qui travaillait son écriture avec une force folle. Elle avait l’air absente tandis qu’elle jouait à faire rouler une petite voiture, une Mini Cooper miniature. Un geste mécanique, puisqu’elle ne quittait pas des yeux le seul être humain qui lui tenait compagnie.
Gwennaëlle n’allait pas à l’école primaire, son père lui faisait classe à la maison. Elle n’avait donc pas d’amis de son âge avec qui jouer, puisque dans le village breton qu’elle habitait, il n’y avait que des personnes âgées. L’école était dans une ville à quelques dizaines kilomètres de Commana, le petit village finistérien.
« J’habite ici dans ce village paumé sans personne parce que je n’ai rien à faire d’une grande ville prestigieuse. Depuis la mort de ma femme tout est clair, je consacre ma vie à ma fille, et à mon écriture. Je ne veux pas qu’elle aille dans une école parce que je suis le seul qui peut la comprendre, elle n’a que 7 ans mais je la sais perturbée. Elle ne se fera pas d’amis, alors qu’elle s’habitue dès maintenant à vivre toute seule, c’est ainsi qu’on réussit le mieux. » Expliquait son père. Gwennaëlle n’était pas plus perturbée que la moyenne, son père reposait simplement ses névroses sur l’enfant pour se consoler d’être le seul à souffrir de problèmes mentaux superficiels.

    « The second flash, culture. »

18 ans, une vie plate dans un village plat, monotone, il ne n’y passe jamais rien. La seule jeune fille du coin avait réussit à convaincre son père d’aller au lycée, les cours maison ne suffisait plus. Elle vécut donc 3 ans dans le lycée de Landivisiau a étudier les lettres, puisque c’était la seule condition pour qu’elle parte du foyer familial. Une condition plus qu’acceptable puisque la jeune fille avait hérité des goûts de son père en la matière. Ecrire, écrire, étudier tout art confondu, cinéma, théâtre, littérature, photographie, arts plastiques, arts sculpturaux et danse, c’était le quotidien et le futur de la demoiselle. La culture, avec un grand C, c’était par amour pour le cinéma qu’elle s’en était rapproché. Son mentor, modèle et idole avait transmis toutes ces valeurs par le biais de long métrages. Ce réalisateur de renom qui n’était autre que Woody Allen.

    « The third flash, the fight for knowledges. »

« Mais je VEUX étudier à la Sorbonne, putain ! » furent les mots qui lui valurent une belle baffe. Son père désireux de la voir filer moins loin que Paris pour rester à Brest, avait fait jaillir ce geste par pure jalousie. Lui, on ne lui avait pas donné la chance d’aller là bas. Lui, on ne lui avait jamais manqué de respect. Mais elle, ses professeurs l’avait recommandé à l’école Parisienne. Et elle, n’avait jamais prononcé de grossièreté devant son père, ce putain sortait de nulle part pour marquer sa frustration.
Des semaines passèrent dans le silence le plus insoutenable du monde dans la maison des Simoes. Un soir, Gwennaëlle prit un symbolique baluchon, claqua la porte et monta dans la voiture de son professeur de lettre et ami. La rentrée allait démarrer, et Gwennaëlle rejoindrait les bancs de la Sorbonne pour assurer son avenir. Son père furieux de ne pas avoir compris qu’elle s’en allait définitivement avait dans un premier temps refuser de subvenir aux besoins financiers de sa fille. Elle vécut des premiers mois difficiles à Paris. Puis, un vieillard du village lui rappela une certaine conversation, « je consacre ma vie à ma fille, disiez vous ? ». Le vieux rit et haussa les épaules, partant en décrétant que ce n’était pas ses affaires. Mais il était vrai que ses paroles travaillèrent Mr Simoes, qui finit par accepter que sa fille ait une vie peut-être meilleure que la sienne…

    « The fourth flash, i was unpacking in London. »

Tout ce débat pour peu de choses au final, elle qui rêvait d’une vie d’écrivain se retrouvait à faire des reportages pour un magazine. On est loin du prix Pulitzer mais allez savoir pourquoi cette situation ne lui déplaisait pas du tout. Elle s’acharnait même à la tâche, elle se démenait tant bien que mal pour que sa situation londonienne lui apporte ce dont elle avait toujours rêvé : une expérience en tant qu’écrivaine. Elle s’occupait de reportages divers, les décrivait par ses mots et son style dans le but qu’on la repère. La reconnaissance du talent, c’est un long processus. Alors elle se suffisait de cette vie un peu cosmopolitaine, dans un genre Carrie Bradshaw à Londres, au lieu de rejoindre le Panthéon. Qui sait, peut-être, un jour.

CHAPTER II
STYLIST & PSYCHOLOGIST & PERSONAL TRAINER WANTED
Quelques mots d’ordre pour decrire en somme le comportement de notre bretonne en Grande Bretagne. Carpe Diem, le risque, la culture.

Le cercle des poètes disparus, un film qui fait perdre 2 heures mais qui a laissé sa trace dans le mentale de la jeune fille. Carpe Diem, seize the day. Ou comment théoriser un côté résumé de l’épicurisme, qui convient parfaitement à Gwennaëlle. Elle désire plus que tout être l’application vivante de la théorie de M. Keating. « Oh Captain, my captain? I WILL seize every freaking day. »

Le risque, c’est en partant d’une simple chanson composée par Danny Elfman que Gwenn établit en parallèle une simple philosophie. Elle se rapproche du Carpe Diem en y ajoutant un facteur plus saisissant, la peur. « Life’s not fun without a good scare. » Par des faits simples, elle s’effraie pour se sentir toujours un peu plus vivante. Des montagnes russes, des films d’horreur variant du simple gore d’Eli Roth au psychologique d’Oren Peli, traverser la rue en courant en esquivant les voitures, saisir toutes les sensations fortes et faire couler l’adrénaline aux côtés de l’hémoglobine, c’est CA le jeu.

La culture, quand elle se calme un peu. C’est une puce survoltée mais qui sait se tenir, qui sait être sérieuse. Elle s’oriente vers tous les arts, tous les voyages, tout ce qui lui tombe sous la main. Elle est intéressée par tout, même ce qu’elle appréhende, jamais elle ne portera de jugement sans avoir vu, car de toute manière elle veut voir et comprendre.

Sur le plan qualité et défaut, on peut souvent confondre les deux chez Gwennaëlle. Elle arrive à être survoltée d'une manière positive quand il s'agit de travailler, mais au final ça peut finir par vous donner de lui coller un pain dans la figure. Ce côté enthousiaste et vivant part parfois dans l'extrême même si ça peut être un élément motivant pour certains. Son intérêt pour la culture, soit, il est donc bel et bien là. Mais il peut vous donner un motif de meurtre quand elle s'étale trop sur le sujet, à vous donner des leçons. Oui, Gwennaëlle est peut-être adorable au premier abord, mais finalement plus elle bavarde - c'est une vraie piplette - plus on pourrait avoir envie de l'assommer avec un gourdin. Et encore, même en essayant je pense qu'elle oserait le décrire comme une parfaite imitation d'un outil préhistorique.

D'apparence donc, elle est petite et chétive, mignonette un tantinet coquette sans tomber dans le fashion style Jean Paul Gauthier t'as vu mes Jimmy Choo ? TROP CA-NON. Non, elle se suffit de petite robe unie, ou de pantalon larges taille hautes avec des chemisettes pastelles, des ballerines ou des escarpins simples. C'est un style classique, sobre et chic à la fois qui lui donne un air sérieux et coquet. De longs trench recouvrent le tout quand la pluie londonienne frappe ses cheveux. Souvent broussailleux, ses cheveux, d'ailleurs. Elle a une crinière volumineuse et une frange qui recouvre son front, qui tombe juste au dessus de ses yeux bleus. Elle a toujours un petit air triste à première vue, mais son sourire revient au galop quand quelqu'un qui la connait vient lui parler. Elle n'accorde ce sourire qu'à ses connaissances et amis. Un détail qui ne vous donne pas forcément envie de la connaître à tout les coups, mais qu'il faut surmonter malgré tout.

CHAPTER III
WE WORK HARD
Le travail, c’est son occupation primordiale. C’est un bourreau de travail comme certain peuvent être bourreau des cœurs. Elle se donne corps et âme dans son emploi parce qu’elle aime ce qu’elle fait. Elle cherche toujours à approfondir un peu plus son métier, enquêter, perfectionner ses papiers. Sa curiosité maladive la force à vouloir tout savoir pour expliquer au mieux, et acquérir des connaissances nouvelles. Une élève modèle et studieuse qui se réincarne en travailleuse acharnée, peut être un peu enquiquinante sur les bords pour ce côté trop sérieux.

Elle a tendance à se dire d'avantage journaliste que simple reporter pour un magazine, question d'image. Après avoir quitté la Sorbonne elle n'aime pas trop qu'on lui colle une étiquette. Reporter de magazine ? Ca sort d'où ça ? Vous travaillez sur les people avouez le ! Elle déteste quand les gens se bloque sur un préjugé, alors elle se décrète journaliste pour qu'on ne lui pose pas de questions sur l'avenir de Kate Middleton & le Prince William. Elle a prit une partie de la définition de Camus sur l'éthique journalistique pour baser ses arguments. Elle est une journaliste, car un journaliste établit un travail d'investigation avant tout. Et oui, elle enquête en effet sur des faits divers, mais elle enquête. Oh bien sûr elle ne se risque pas en Iran, puisqu'on ne lui demande pas... Mais tout de même, circuler dans Londres pour collecter l'information c'est de l'investigation ! Toujours est-il que quoi qu'on lui donne à faire, la demoiselle le fait à fond, pour un désir de reconnaissance terriblement évident.

DO I KNOW YOU ?


    PSEUDO & PRÉNOM: Annatomy
    ÂGE: 18
    OÙ AVEZ-VOUS CONNU MAXIM ? PRD :-)
    TON AVIS SUR MXM ? j'adore le contexte, j'adore j'adore j'adore ! (bon par contre petit bemol design, il est cool mais il manque de pep's selon moi.)
    DOUBLE COMPTE ? négatif !
    QUELQUE CHOSE À AJOUTER ? live long & prosper :cherry:


Dernière édition par Gwennaëlle Simoes le Lun 16 Mai 2011, 10:34, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarNick Silver's
LE GRAND N.I.C.K.Y
Nombre de messages : 419
EMPLOIE : Représentant de Maxim

Me, Myself & I
Me and the others:

MessageSujet: Re: Gwennaëlle Simoes    Lun 16 Mai 2011, 09:30

YEAAAAHHHH Welcomme miss Wink
Bonne continuation !!!!!

I LOVE MAXIM I LOVE MAXIM I LOVE MAXIM



I'm too sexy for my shirt too sexy for my shirt
So sexy it hurts
And I'm too sexy for Milan too sexy for Milan
New York and Japan

And I'm too sexy for your party
Too sexy for your party
No way I'm disco dancing

I'm a model you know what I mean
And I do my little turn on the catwalk
Yeah on the catwalk on the catwalk yeah
I do my little turn on the catwalk

I'm too sexy for my car too sexy for my car
Too sexy by far
And I'm too sexy for my hat
Too sexy for my hat what do you think about that
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarJulian C. Mayers

CHAOS
control my mind


Nombre de messages : 3602
EMPLOIE : on top of the rock !
CÔTÉ AMOUR : une certaine secrétaire
CÔTÉ AMIS : Suzanne - Nick - Shanna - Skyrme - Evey
LIL' PIC :


Me, Myself & I
Me and the others:

MessageSujet: Re: Gwennaëlle Simoes    Lun 16 Mai 2011, 10:01

Bienvenue !

Pour ce qui est du design, c'est peut-être ton écran, parce que sur mon écran, celui à la maison, les mauvais pc de l'école et chez Nicky, ça flash xD

Moi, j'aimerais bien vivre dans le Canterburry et voir Bristol, même si c'est plein de tapis xD

Bonne chance pour la suite Very Happy

I LOVE MAXIM I LOVE MAXIM I LOVE MAXIM


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citylove-gallery.e-monsite.com/
avatarGwennaëlle Simoes

Nombre de messages : 11
EMPLOIE : Reporter
LIL' PIC :


Me, Myself & I
Me and the others:

MessageSujet: Re: Gwennaëlle Simoes    Lun 16 Mai 2011, 10:05

Merci Nick ! :-)

aw quelqu'un qui lit une fiche! non parce que... bon... j'ai fait admin, et j'avoue que... je lisais pas les fiches O:-)
pour le design oui ça doit être mon écran alors. MAIS! notons QUE, ça ne m'empêchera pas de poster poster poster poster, loin de là. :-)

aller aller je m'y remet plus qu'une partie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarJulian C. Mayers

CHAOS
control my mind


Nombre de messages : 3602
EMPLOIE : on top of the rock !
CÔTÉ AMOUR : une certaine secrétaire
CÔTÉ AMIS : Suzanne - Nick - Shanna - Skyrme - Evey
LIL' PIC :


Me, Myself & I
Me and the others:

MessageSujet: Re: Gwennaëlle Simoes    Lun 16 Mai 2011, 10:11

Il n'y a pas assez de monde qui font leur fiche en ce moment pour que je ne puisse pas lire xD Ouais, je l'ai pas dit, mais je lis à peu près toutes les fiches x)

Tant mieux, si ça ne t'empêche pas de poster ! ^^ C'est dommage que le prochain soit déjà fait xD

Heum... pas une ... Tu ne parle pas de son style vestimentaire, ce qui est très important à Maxim. De plus, tu parle beaucoup de travail dans le côté psychologique xD Julian risque de ne plus être le work-olique de Maxim xD

I LOVE MAXIM I LOVE MAXIM I LOVE MAXIM


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citylove-gallery.e-monsite.com/
avatarGwennaëlle Simoes

Nombre de messages : 11
EMPLOIE : Reporter
LIL' PIC :


Me, Myself & I
Me and the others:

MessageSujet: Re: Gwennaëlle Simoes    Lun 16 Mai 2011, 10:28

je corrige le tir peu à peu :-) !

EDIT : et comme dirait Gad Elmaleh, ai tout finiiiiiiii
j'attend vos critiques, mossieur. :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarJulian C. Mayers

CHAOS
control my mind


Nombre de messages : 3602
EMPLOIE : on top of the rock !
CÔTÉ AMOUR : une certaine secrétaire
CÔTÉ AMIS : Suzanne - Nick - Shanna - Skyrme - Evey
LIL' PIC :


Me, Myself & I
Me and the others:

MessageSujet: Re: Gwennaëlle Simoes    Lun 16 Mai 2011, 10:46

Désolé, je connait pas Gad Elmaleh sauf dans le truc qu'il a fait avec Stromae xD Sinon à part certaines références qui me disent rien du tout, mais c'est moi, l'inculte québécoise xD C'est très bon ! Very Happy Tu es validé miss, bon jeu Wink

I LOVE MAXIM I LOVE MAXIM I LOVE MAXIM


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://citylove-gallery.e-monsite.com/
avatarChace Robinson

Nombre de messages : 165
EMPLOIE : Photographe

MessageSujet: Re: Gwennaëlle Simoes    Mer 18 Mai 2011, 00:05

Hey welcoome petite miss
have fun sur Maxim :cheers: :cheers: :cheers: :cheers: :cheers:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Gwennaëlle Simoes    

Revenir en haut Aller en bas
 

Gwennaëlle Simoes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» (m) kovu ( lion king ) ? nicolas simoes.
» (M/LIBRE) NICOLAS SIMOES
» (M/LIBRE) NICOLAS SIMOES ≈ after i met you, i started dreaming in colors.
» SHIN ? The monsters running wild inside of me (ft. nicolas simoes)
» (M) Matthew Daddario ou Nicolas Simoes - Honoré de Poitiers - 20 ans
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maxim, le RPG :: Votre fou à vous :: Présentations :: Présentation validée-