AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Jour 1 chez Maxim || Farell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarEvey M. Scott

LION
Heart


Nombre de messages : 181
EMPLOIE : Photographe
CÔTÉ AMOUR : Son chat
CÔTÉ AMIS : La plus parts des habitants de Londres
LIL' PIC :


Me, Myself & I
Me and the others:

MessageSujet: Jour 1 chez Maxim || Farell   Mer 11 Mai 2011, 15:54

    Evey était rentrée tard d'une fête organisée par le magazine qui l'avait embaucher et après avoir raccompagné une nouvelle collègue de travail, elle était rentrée dans son appartement silencieux. Elle avait un peu trop bu et sa tête tournait mais une bonne nuit de sommeil allait la remettre d'aplomb. Son chat dormait comme à son habitude sur le canapé, bien entendu lorsqu'il entendit sa maîtresse arriver il se leva et après s'être étiré l'accueillait en miaulant. Evey le caressa avant d'écouter ses messages vocaux : il n'y en avait pas, elle fila directement se coucher, elle tomba sur son lit et s'endormit aussitôt.

      « Vous êtes biens sur London Calling : la radio qui dès le matin vous met de bonne humeur ! »


    Evey frappa violemment sa radio réveil et grogna ! Quelques minutes plus tard son chat : une boule de poil noir nommé Socrate arriva en miaulant avant de pédaler sur le ventre de sa maîtresse.

      « Oh ça va tu ne vas pas mourir de faim ventre sur patte ! »


    En guise de réponse elle eut le droit à un miaulant implorant. Evey sortit une main de sous la couette et caressa son chat qui commença un concerto de ronronnement.

      « Bonjour à toi aussi Socrate. Bien dormi mon chat ? »


    Et il lui répondit comme si c'était normal. Finalement il sortit en miaulant de la chambre de sa maîtresse qui commençait à peine à s'étirer. Un léger mal de crâne se fit sentir ce qui agaça notre photographe. Elle n'avait pas envie de se lever ayant fait la fête ce week-end mais bon il fallait aller travailler pour payer les factures non ? Sans quoi eh bien elle ne pourrait pas rembourser ses grands-parents ! Et puis elle devait montrer à son père : même si ce dernier n'en avait rien à faire, que les photographes pouvaient vivre de leur art ! Non mais ! Elle se leva finalement et mit la musique avant d'aller prendre sa douche. C'est sur les Rollings Stone que la jeune Evey Scott s'habilla tout en dansant. Puis elle alla faire les courses pour ce midi, la photographe prit son sac, se couvrit et ferma son appartement. Elle alla à la supérette du coin de la rue et acheta le nécessaire pour ce faire une gamelle. Les bras chargés de course la jeune femme retourna dans son appartement et comptait les marches. C'est sûr que l'immeuble était magnifique à voir, mais il était vieux alors ce n'était pas très facile de circuler lorsqu'on avait les bras pleins de sac en papier. Elle commençait à 14h : c'était son premier jour de travail. Elle devait faire ses preuves et rencontrer les autres photographes du magazine ce qui commençait à la stresser... Elle avait déjà travaillé avec des mannequins mais seulement une fois ou deux. Evey préférait largement faire des photos plus naturels, dans les rues de Londres par exemple alors faire des photos en studio allait être une nouvelle expérience. Elle devait faire ses preuves, car contrairement aux autres photographes elle était nouvelle. EElle se prépara deux trois sandwichs avant de les mettre dans son sac. Evey enfila une robe bustier noir avec des chaussures à talons compenser recouvert d'un tissu noir brillant. Un serre tête noire avec un noeud retenait ses cheveux bruns bouclés. Elle prit son appareil photo avec tous ses objectifs et sa batterie de rechange : en outre tout son matériel. Evey avait envie d'y aller plus tôt pour prendre des photos des rues de Londres.

    Evey descendit en chantant dans les rues Londoniennes, le sourire aux lèvres. Elle salua la concierge et prit son courrier, car elle oubliait tout le temps de le prendre. Dedans il y avait une lettre de ses grands-parents qui étaient partit en voyage en amoureux. D'un pas décidé elle passa par les vielles rues de Londres et traversa la Tamise. Après quelques clichés sur le pont et du clocher, elle se dirigea vers son nouveau lieu de travail qu'elle connaissait puisque c'était là où elle travaillait avant que Maxim rachète la boîte. Naturellement avant elle passa au Starbuck pour se prendre un café Moka. Elle rentra dans la bâtisse avec son cœur qui battait la chamade. Elle avait peur et essayait de ne pas montrer qu'elle était stressée et qu'elle tremblait... Evey se racla la gorge pour se donner du courage et demanda à l'accueil où était les studios. Elle suivi au pied de la lettre les indications et trouva assez finalement. Fière d'elle, elle rentra confiante dans la pièce avant de se rendre compte qu'elle était seule. Tout en sifflotant elle installa ses affaires, alluma son PC avant de mettre les Clash tandis qu'elle regardait attentivement le matériel qu'elle avait sous la main. Impressionnée, plongée dans ses projets de photo qu'elle n'entendit même pas la porte s'ouvrir. Finalement elle se retourna et vit un très beau jeune homme au physique fort attrayant. Légèrement hébétée elle aligna ces quelques mots :

      « Bonjour. La musique ne dérange pas j'espère ? » Elle tendit sa main : « Evey Molly Scott. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAlex Farell
- YOU & I -

Nombre de messages : 1028
EMPLOIE : Photographe
CÔTÉ AMOUR : Pour le pire photographe du monde, vaut mieux avoir la mannequin numero un !
CÔTÉ AMIS : Chace & co
LIL' PIC :

Me, Myself & I
Me and the others:

MessageSujet: Re: Jour 1 chez Maxim || Farell   Jeu 19 Mai 2011, 23:25

Alex s’était levé ce matin avec l’aide du réveille-matin comme toujours. Il leva les couvertes et les envoya un peu plus loin sur le lit. Étant donné que ce n’était pas la première journée de la semaine, les couvertures commençaient à se rendre plus vers le sol que de rester sur le lit. Alex n’avait jamais été très organisé en fait et son appartement le démontrait bien. En se levant, il du poussé du revers du pied plusieurs vêtements étendus sur le sol. Souvent, le soir après une soirée avec Chace, il se déshabillait mettait tout à terre et se glissait dans son lit le plus rapidement possible. C’était à ces moments-là qu’il se disait que Chace, Warren et lui passaient sérieusement trop de temps sur la X-box. C’était plus fort qu’eux comme une puissance surnaturelle. Il ne se versa pas un verre de jus de fruits. À la place, il se servit directement à la bouteille étant donné qu’il habitait seul. Ses économies lui permettaient amplement de vivre seul dans ce petit appartement en plein cœur de Londres. Il ouvrit son cellulaire, la nuit il ne le laissait pas ouvert au cas où une personne de New York le rejoignait par erreur. Si c’était urgent, il avait une ligne fixe tout de même. Il alla aux toilettes pendant ce temps sans prendre la peine de refermer la porte. Il revint et vit plusieurs messages textes de sa copine. Elle lui manquait beaucoup pendant les fins de semaine et un peu moins la semaine. Il aurait préféré l’avoir avec lui, il aurait surement un appartement plus organisé.

Il mit des tranches pains à faire chauffer et se mit à la tâche de lui répondre. Dans un des messages, elle lui disait un peu son horaire de la journée et les heures qui serait mieux pour avoir le temps de parler amplement et non entre deux shoots. Dans un autre qui était plus tard, elle lui souhaitait une bonne journée. Il lui dit que c’était mieux dans son cas 1 heure de l’après-midi heure sur le réseau de New York pour lui parler. Il lui souhaita aussi une belle journée en mettant beaucoup de « x » et de smileys de toute sorte. C’était son petit bonheur de la journée lorsqu’il voyait les messages textes de sa copine. Trop concentrées sur ses petites marques d’affection, ses tranches de pain grillé s’étaient déjà mises à bruler. Il mettait toujours son grille-pain avec la minuterie beaucoup trop longue, il n’aimait pas ses tranches de pain très grillé, mais pas bruler. Vous savez les deux petites secondes ou les toasts sont très grillés, mais pas encore brulés. C’était comme cela qu’il les appréciait. Il sourit en envoya son message avec un sourire pour ensuite sacré un instant en voyant la fumée qui sortait de la petite machine blanche. Il sortit les tranches et les mis dans une assiette avec un soupir. Il décida d’y mettre du beurre pareil, car il n’avait plus le temps d’en faire chauffer deux autres. Avec une tranche de pain dans une main, il se dirigea vers la chambre choisir ce qu’il allait mettre. Ce n’était pas très complexe avec lui, il sortit une paire de jeans de la penderie. Elle devait être propre si elle était là se dit-il. Il choisit sur le bureau un polo qui avait l’air de bien aller avec la paire de jeans qu’il avait choisi. Il sortit une casquette, car sous les rideaux, on voyait des petits rayons de soleil qui tentaient de s’infiltrer. Il finit la bouché de son toast et il retournât aller chercher l’autre. Entre les bouchés de son toast, il ouvrait les rideaux du salon et il vit le beau soleil qui entra. Il finit sa dernière bouchée encore une fois et il se dirigea vers la salle de bains pour prendre une douche. Encore une fois, ou plutôt comme tous les matins, il prit trop de temps. Il s’habilla en quatrième vitesse en oubliant presque son cellulaire. Tout ce dont il avait besoin pour prendre des photos était dans une pièce à Maxim refermé à clef et sous surveillance. Il n’aimait pas se promener avec le gros appareil tout le temps avec lui, c’était trop lourd et dangereux. Il dut courir pour prendre son autobus, le chauffeur était légèrement habitué depuis le temps qu’il faisait ce trajet.

Il envoya quelques messages textes à Chace qui ne devait pas être réveillé, mais il devait lui rappeler la réunion de ce matin. Réveiller Chace le matin était plus que difficile, il l’avait expérimenté à plusieurs reprises étant un peu son apprenti. Il arriva dans l’enceinte du magazine. Il montât à l’étage et un peu de temps après son arrivé la réunion débuta. Ils discutèrent de plusieurs points concernant le prochain numéro. Éric était très gentil, c’était tout le contraire de Robby lors d’une réunion. Par contre, Alex savait très bien que ce pauvre homme aurait de la difficulté à se faire respecter à Maxim. Ensuite, il retourna vers les salles pour les photographes pour travailler un autre projet qu’il avait. En entrant, il vit une jeune femme et entendit la musique qui était très forte. Il ne reconnut pas la jeune femme. Depuis tout ce temps à travailler à cet endroit, il connaissait la plupart des photographes. Après quelques secondes, elle se tournât et lui posa une question. Il sortit son iPod touch avant de lui répondre.

- Ah, non ça ne me dérange pas.

Dit-il avec un petit sourire, il s’approcha ensuite pour voir sur quoi la jeune femme travaillait. C’était une manie de photographes de toujours regarder les projets des autres, peut-être plus une manie d’artistes en fait. Il fit un petit « wow » en voyant les photos. Ce n’était pas avec Alex qui était dur à impressionner en fait. Il ne fallait que des angles un peu trop haut pour qu’il pousse des petits sons avec un ton impressionné. Ensuite, elle se présenta, il tendit lui aussi sa main.

- Alex ! Enchantez Evey !

Dit-il sans la moindre touche solennelle. Ce n’était pas Alex tout ces trucs officiels. Il n’avait même pas pensé à dire son nom au complet, imaginez donc. Ce n’était pas lui qui allait vouvoyer une personne après la deuxième rencontre. Il installa ses choses sur un des bureaux à côté de la jeune femme. Il se retournât vers elle, pour encore jetez un coup d’œil à ses photos, il les aimait beaucoup. Il prit un air un peu stupide et il pointa une photo avec des angles très extrêmes. De sa petite voix impressionnée, il demanda à la brunette :

- C’est quoi ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarEvey M. Scott

LION
Heart


Nombre de messages : 181
EMPLOIE : Photographe
CÔTÉ AMOUR : Son chat
CÔTÉ AMIS : La plus parts des habitants de Londres
LIL' PIC :


Me, Myself & I
Me and the others:

MessageSujet: Re: Jour 1 chez Maxim || Farell   Mer 22 Juin 2011, 15:44

    Evey n'avait pas encore fait le tour des locaux, elle ignorait qu'il y avait des vestiaires pour les photographes. Dans l'ancien journal elle devait amener tout les matins son appareil c'est pourquoi maintenant ce n'était plus un problème. S'il n'était pas avec elle, Evey à l'impression d'être nue. Son ordinateur contenait ses photos les plus récentes, les autres étant sur son disque dur externe chez elle et étaient sur papier : classé par années naturellement. La photographe n'était pas vraiment douée pour les photos shoots, bizarrement elle n'était pas douée avec les personnes : les choses vivantes. Mais bon il fallait qu'elle passe se cap pour progresser et ainsi devenir encore meilleure. Evey était avide de connaissance et de nouveauté, elle prenait plaisir à apprendre de nouvelles techniques, mais surtout à innover pour être original. On se souvient toujours des artistes qui sortaient de l'ordinaire, n'importe quel artiste aussi modeste qui soit vous dira qu'il aimerait être reconnu, mais surtout qu'on se souvienne de lui.

    La musique servait à motiver Evey, à l'inspirer. Son « maître » - celui qui lui avait tout appris - lui avait conseillé de mettre de la musique quand elle faisait des photos shoots pour détendre les mannequins et ainsi avoir des clichés plus gai ou plus triste selon la musique. Naturellement personne ne savait encore sa technique puisqu'elle était nouvelle. Peut-être n'aurait elle-même pas le droit de mettre de la musique... Mais notre photographe était téméraire et elle pouvait être très convaincante quand elle le voulait.
    Un homme très séduisant interrompit Evey dans ses préparatifs, elle cherchait un escabeau pour pouvoir régler la lumière avant que les mannequins n'arrivent. Par politesse et ne connaissant pas les coutumes des employés elle demanda au jeune homme si la musique le dérangeait. Sa réponse fit sourire Evey qui allait pouvoir continuer à écouter ses groupes préférés. En s'approchant de lui, Evey vit ô combien il était sexy et se présenta.

      « Alex ! Enchantez Evey !
      - Alex Farell ? J'ai vu tes photos dans Maxim US et j'aime bien la façon dont tu prends les mannequins en photo. Je ne suis pas aussi douée avec les humains. »


    Le feeling semblait bien passé, Evey savait dès le premier contact si elle allait bien s'entendre avec la personne ou non . Elle le laissa poser ses affaires tandis qu'elle retourna à ses occupations continuant de chercher un escabeau. Lorsque enfin elle en trouva un, elle entendit la question d'Alex qui regardait son écran de veille. Evey se retourna avant de regarder et su au loin de quelle photo il voulait parler. Elle ouvrit l'escabeau avant de le poser et répondit à sa question :

      « J'étais chez mes grands-parents sur le canapé, ils avaient allumé un feu de cheminé et ce que tu vois c'est les ombres que fait le conduit sur le plafond. C'est pour cela qu'on a l'impression que c'est une pyramide en ombre. Je n'ai pas pour habitude de photographier des mannequins, je photographie plus des objets, des paysages, la vielle vielle ou encore les animaux, mais je ne sais pas pourquoi je n'arrive pas à photographier les gens... Enfin si mes amis et ma soeur, mais à part ça je n'y arrive pas. »


    Evey pris son appareil délicatement et pris la carte SD :

      « Tu veux voir mes dernières photos ? Je ne les ai pas encore téléchargés. »


    Sans même attendre sa réponse elle inséra la carte dans son ordinateur. Elle ouvrit le dernier dossier que son appareil avait automatiquement créée et en créa un autre sur le bureau avec la date du jour. Tout se passa rapidement et en un clin d'oeil les photos étaient sur son ordinateur. Elle ouvrit la première et c'est Big Ben éclairé par les rayons frais du matin qui apparut.

      « Un rien peu faire une belle photo. Il faut savoir lever la tête. »


    Evey regarda Alex avant de lui sourire :

      « Tu fais de la photo depuis longtemps ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAlex Farell
- YOU & I -

Nombre de messages : 1028
EMPLOIE : Photographe
CÔTÉ AMOUR : Pour le pire photographe du monde, vaut mieux avoir la mannequin numero un !
CÔTÉ AMIS : Chace & co
LIL' PIC :

Me, Myself & I
Me and the others:

MessageSujet: Re: Jour 1 chez Maxim || Farell   Ven 24 Juin 2011, 04:47

Alex n’avait pas beaucoup de difficulté en ce qui concernait prendre des gens. Les angles étaient plus simples selon lui et c’est ce qu’il avait appris à faire. Personne ne lui avait jamais appris à prendre des photos d’objet ou d’animaux. Il avait dû prendre quelques clichés avec des animaux, mais encore là, il avait un mannequin qui était le plus important dans la photo. Il n’avait jamais été super innovant dans son art. C’était plus par inexpérience qu’il avait du chercher de nouvelle méthode pour montrer les choses. Ce ne fut qu’ensuite qu’on montra sérieusement comment prendre des photos. Cependant, en venant directeur ces cours s’arrêtèrent. Par contre, tout se corsa, il d’u montré ses talents et prouver ce qu’il valait en tant que cadre. Il avait en résumé une grande expérience dans le domaine de la photographie cela sans grande étude. Malgré tout, il aimait l’ambiance qu’un plateau dégageait avant l’arrivée de tout le monde. Il aimait encore plus cela lorsqu’il avait plein de gens qui s’acharnaient et s’extasiaient. Une chose tout simplement magnifique un plateau. Pendant longtemps à son arrivée, il l’avait dédaigné, mais depuis qu’il travaillait avec Chace les choses allaient beaucoup mieux. Les deux ensembles se lançaient des défis et cela le motivait à faire mieux. Depuis toujours, Chace était le photographe aigri par la perte de sa popularité à New York. Sur ce nouveau terrain restait à jouer et il se dit en voyant la jeune femme que les deux étaient très loin de gagner.

Il parut un peu surpris qu’elle connaisse ses photos, mais d’un autre c’était tout à fait normal étant donné qu’elle travaillait pour la filière. Il lui sourit gentiment au commentaire. Il était tout de même occupé à regarder les clichés de la jeune femme. De plus, ça lui arrivait si souvent lorsqu’il allait à New York de se faire complimenter qu’il n’était plus si ému à chaque fois. Auparavant, ce genre de commentaire créait en lui d’énormes sentiments. C’était entré la joie excessive, la colère de toutes ces lèches bottes et la honte. Il était quand même une personne humble. Il n’allait pas du jour au lendemain se considérer comme le meilleur photographe au monde.

- Merci ! On fera un shooting ensemble et on ira prendre des photos dans la rue une autre fois.

Dit-il tout aussi gentiment. En gros, il lui proposait de l’aider avec les photos qui se prenaient sur un plateau à condition qu’elle l’amène avec lui pour prendre des photos dans les rues de Londres. Il avait à peine visité Londres depuis son arrivé, ça ne lui ferait pas de mal de prendre quelques photos tout en visitant. De plus, il avait besoin de voir des gens un peu plus normaux que son nouveau groupe d’ami. Il les aimait bien, mais ils avaient leurs petits côtés plus qu’étranges. Il s’y connaissait mieux que la moyenne des gens en photographie sur plusieurs aspects. Il était tout sauf blasé par ce médium, ça l’impressionnait encore tellement de belle photo. Ça lui donnait des airs de passionnés ce qu’il n’était pas énormément pourtant. Il fut comblé d’autant d’explication pour une simple photo. Il hocha de la tête comme s’il comprenait tout à fait ce qu’elle disait presque si lui même avait vécu cela. Par contre, ce n’était tout sauf le cas.

- Ça vient avec le temps

Dit-il d’une manière bienveillante. Ensuite, il n’eut aucunement la chance de dire ce qu’il en pensait. Il était d’accord de toute façon. Son projet pouvait attendre un peu. Éric, le directeur des photographes, serait surement heureux d’apprendre qu’il avait pris le temps d’intégrer une nouvelle. À Londres, c’était quelque chose d’important pour les gens tout comme d’être attentif à leur travail. Cette ambiance lui convenait plutôt bien, les choses étant bien faite dès le début les gens ne courraient pas tout le temps comme des poules sans tête.

- Woow

Lorsque la première photo fit son apparition. Le Big Ben avec les couleurs du matin était magnifique. C’était déjà un chef d’œuvre à lui tout seul. Avec la définition de la caméra, tous les matériaux travaillés paraissaient très clairement. Il leva la tête au commentaire de la brunette sans vraiment penser plus qu’un millième de seconde. Il redescendit rapidement la tête se rendant bien compte que ce n’était pas le moment de prendre des photos et que c’était plus une allusion. De plus, elle avait posé une question. Il fit des gros yeux sur le coup. Il ne savait pas vraiment ce qui serait le mieux de dire.

- Professionnellement ? Depuis plus de 3 ans.

Il n’était pas un super menteur à comparer ce que l’on pouvait voir à la télévision, mais il réussissait à se débrouiller toujours assez bien. Il avait les gens avec de la chance et ceux qui n’en avaient pas selon lui. Heureusement, il faisait encore partie des gens chanceux et il allait en profiter jusqu’au bout. Le ton qu’il utilisait était véritable parce qu’il cherchait vraiment depuis quand est-ce qu’il était à Maxim. Il décida de tout simplement compter les années en commençant par celle-ci. C’était plus simple que de chercher en quelle année, il était entré dans le magazine américain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarEvey M. Scott

LION
Heart


Nombre de messages : 181
EMPLOIE : Photographe
CÔTÉ AMOUR : Son chat
CÔTÉ AMIS : La plus parts des habitants de Londres
LIL' PIC :


Me, Myself & I
Me and the others:

MessageSujet: Re: Jour 1 chez Maxim || Farell   Sam 25 Juin 2011, 17:29

    Evey se sentait bien, détendue, elle était prête à échanger des astuces avec le photographe qui semblait être scotcher à l'écran. Il était évident pour elle qu'un jour elle serait photographe, d'ailleurs elle a braé le feu pour pouvoir exercer sa passion alors ce n'était pas pour arrêter du jour au lendemain. Maintenant elle a une revanche à prendre sur son père qui disait que jamais elle ne pourrait vivre de la photographie. Notre photographe n'est pas rancunière, mais elle ne supporte pas que l'on puisse douter d'elle ! Evey serait près à tout faire pour prouver à une personne qu'elle n'a pas peur de braver les interdits ! La défier est une grosse erreur, car quoique vous fassiez elle relèvera le défi. Notre brunette sait très bien que ce n'est pas un trait de caractère positif, mais que voulez-vous on ne refait pas les gens ? Surtout une tête de mule comme elle ! C'est peut-être ce qui fait son charme après tout, allez savoir. Au moins elle sort de l'ordinaire et c'est ce qu'elle souhaite. Ne pas être comme les autres a toujours été son but !
    Il est difficile de croire qu'Evey est maladroite avec les personnes qu'elle ne connait, si elle parait sûr d'elle : elle perd ses moyens devant quelqu'un qu'elle ne connait pas. Evey n'aime pas vraiment donner des ordres, elle n'a pas envie de forcer les gens même si des fois elle a envie de les claquer pour leur incompétence ou pour leur désinvolture. C'est en partie pour cela qu'elle à voulut arrêter de prendre les gens en photos. Mais le magazine demandait des photos de mannequins alors elle devait se plier à cette règle. Un peu d'aide ne serait pas de refus, surtout si l'aide venait d'un aussi beau jeune homme ! Notre photographe espérait que tous ses collègues étaient comme Alex : elle passerait plus de temps en studio ! Quoique... Non l'appel de l'extérieur serait un jour plus fort ! Evey regarda Alex en lui faisant un immense sourire :

      « Avec plaisir, je te montrerais des coins sympa à photographier et toi tu me donneras des astuces pour les shoots d'accord ? »


    La brune était heureuse de pouvoir faire découvrir sa ville à un américain ! C'est sûr que comparer à New-York : Londres n'était pas comparable, mais les deux villes se valaient.

      « Ça fait longtemps que tu es à Londres ? »


    Question peut-être idiote, mais qui est importante pour Evey. Elle voulait savoir si Alex connaissait un peu sa ville, s'il avait côtoyé des londoniens ? Après tous les Américains non pas le même train de vie qu'eux alors parfois ça peut surprendre. Lorsque Evey montra ses photos, elle fut contente d'entendre le « Woow » d'Alex. La photographe ne montrait quasiment jamais ses photos, mais celaAlex ne le savait pas. Ev' avait peur de la réaction des gens, c'était sûrement un manque de confiance en soi, mais elle n'aimait pas la critique surtout quand elle n'était pas constructive, elle avait peur que ses clichés ne plaisent pas alors qu'elle a mis tout son coeur dans ces derniers.

      « Merci... »


    Remerciement timide mais sincère. Evey toujours aussi curieuse ne pouvait pas s'empêcher d'interroger son collège et posa une question une nouvelle fois. Alex était professionnelle depuis trois ans, il devait avoir un peu d'expérience... Evey ne l'était que depuis deux, trois ans également.

      « Et en amateur ? »


    Son portable coupa Evey, elle s'excusa, autorisa Alex a regardé les autres photos sans elle, avant de décrocher : c'était le mannequin qu'elle devait prendre en photo.

      « Bonjour Ava.
      -Bonjour Evey, je ne pourrais pas venir aujourd'hui je suis désolée, je suis malade. Je pensais que j'allais aller mieux, mais la fièvre ne tombe pas... »


    Evey jura tout bas, mis sa main sur son front avant de soupirer :

      « Ce n'est pas grave on remet ça à plus tard. Tenez-moi au courant quand vous allez mieux d'accord ?
      -Pas de problème, je suis encore désolée...
      -Ne vous en faites pas, merci d'avoir prévenu, prenez soin de vous. »


    Elle raccrocha avant de retourner auprès d'Alex :

      « Bon eh bien mon mannequin vient de me lâcher : elle est malade... »


    Evey se frotta le visage :

      « Mon premier jour commence bien. Mais bon allez ! Motiver ! Oh, mais ces photos datent de cet hiver. Il y a eu beaucoup de neige cette année et c'était magnifique... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Jour 1 chez Maxim || Farell   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jour 1 chez Maxim || Farell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 01 . Premier jour de travail
» Bats toi comme si ta vie en dépendait....Un jour, elle en dépendera. || Ft. Spring [End]
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maxim, le RPG :: Où l'on travaille fort ! ... :: Les studios de photographie (12) :: Salle de shooting-